Etonnamment proche: une femme britannique qui accouche en compagnie d’un chien (Oui, en plein dans la maternit√©)

Une femme a emmen√© son chien d’assistance avec elle √† la maternit√© et les m√©decins ont officiellement autoris√© la pr√©sence du chien dans la salle d’accouchement. Il s’agit du premier cas de ce genre.

Charlotte Bird, 24 ans, a parfois des crises sans rapport avec l’√©pilepsie, rapporte le Times. Il y a deux ans, les m√©decins ont conseill√© √† la femme de prendre un chien d’assistance entra√ģn√©. Le chien, appel√© Flamp, un bichon maltais de Bologne, signale √† son ma√ģtre qu’il est sur le point de faire une crise.

Alert√©e √† temps, la femme peut demander de l’aide ou se s√©curiser. Pendant deux ans, Charlotte et Flamp ont √©t√© ins√©parables. Le chien a √©t√© d’une grande aide pour la jeune femme, qui, en plus de ses crises, a des probl√®mes cardiaques. Charlotte a fait trois fausses couches au cours des derni√®res ann√©es, ce qui a √©galement d√©clench√© un syndrome de stress post-traumatique.

Cette fois, elle a pu mener sa grossesse √† terme, mais Charlotte craignait que son √©tat ne nuise au b√©b√© ou ne rende l’accouchement plus difficile. La femme ne pouvait pas imaginer ce qu’elle ferait sans son chien et a demand√© au personnel de l’h√īpital de permettre √† Flamp de l’accompagner pendant le travail.

Les m√©decins l’ont autoris√© et lorsque la ma√ģtresse a commenc√© le travail, il √©tait dans la m√™me pi√®ce qu’elle. Ash, le partenaire de Charlotte, a promen√© le chien et l’a nourri, mais Flamp a pass√© le reste du temps aux c√īt√©s de la femme.

Apr√®s environ 50 heures de travail, une c√©sarienne d’urgence a √©t√© pratiqu√©e. Le chien n’a pas pu √™tre pr√©sent, mais il a √©t√© pr√©sent√© au b√©b√© presque imm√©diatement.

Charlotte dit que son fils Alfie et Flump le chien sont pratiquement fr√®res. La femme estime que la pr√©sence de chiens d’assistance dans les h√īpitaux devrait √™tre autoris√©e plus souvent.

Elle d√©clare: ¬ę¬†Vous n’am√®neriez pas quelqu’un en fauteuil roulant √† l’h√īpital sans en avoir un, n’est-ce pas ? Ainsi, lorsque cela est raisonnable et acceptable, les chiens d’assistance devraient √™tre autoris√©s.¬†¬Ľ

Les chiens aident souvent les gens, et ce ne sont pas seulement les chiens sp√©cialement entra√ģn√©s, mais aussi les animaux domestiques les plus communs qui le font. Nous avons r√©cemment √©crit sur un terrier de Boston qui a sauv√© la fille de ses propri√©taires.

Like this post? Please share to your friends:
error: Content is protected !!