Ils ne l’ont ni nourrie ni abreuver, car ils ne voulaient pas la promener avec eux. Comment va maintenant la pauvre chienne.

La pauvre chienne a eu des moments difficiles. Elle n’a que trois ans maintenant, mais elle a dĂ©jĂ  ressenti la cruautĂ© humaine sur sa peau. Les anciens prĂ©tendus propriĂ©taires Ă©taient le summum de l’irresponsabilitĂ© et, pour ne pas la promener, ils la gardaient avec peu de nourriture ou d’eau.

Il y avait aussi des traces de mauvais traitements infligĂ©s Ă  la chienne, qui Ă©taient visibles. Lorsqu’on a dĂ©couvert Alice, elle Ă©tait trĂšs maigre et misĂ©rable. Elle Ă©tait tellement maigre que le vĂ©tĂ©rinaire n’a mĂȘme pas pu trouver le muscle pour la vaccination.

Pendant un mois, la chienne a sĂ©journĂ© dans une maison temporaire oĂč elle a Ă©tĂ© trĂšs bien soignĂ©e, et grĂące Ă  cela, elle a beaucoup changĂ©, tant sur le plan interne qu’externe.
Il n’y avait plus de trace sur son visage de la corde qui Ă©tait utilisĂ©e pour lui fermer la gueule afin qu’elle ne puisse pas aboyer. Elle s’est rĂ©vĂ©lĂ©e ĂȘtre une chienne trĂšs bien Ă©levĂ©e et intelligente, elle peut s’asseoir calmement dans la voiture et ĂȘtre patiente jusqu’Ă  ce qu’ils la sortent pour une promenade.

Elle a trois ans, elle a été stérilisée et est complÚtement en bonne santé. Pendant que cette merveilleuse fille est en surcapacité, les bénévoles commenceront bientÎt à chercher un foyer permanent pour elle.

Like this post? Please share to your friends: