Un Mexicain parcourt des milliers de kilomĂštres en tricycle pour les chiens errants

De nombreux pays dans le monde pratiquent le travail sur les animaux, mais ce sont surtout les femmes qui le font. Cependant, il existe aussi des hommes qui ont consacrĂ© leur vie Ă  aider les animaux sans abri. C’est le cas du Mexicain Edgardo ZĂșñiga JuĂĄrez, 50 ans, surnommĂ© Salva Perros (sauvetage de chiens).

Depuis 12 ans maintenant, Edgardo parcourt le pays Ă  bord de son tricycle, aidant tous les chiens sans abri qu’il rencontre sur son chemin. Il a ainsi parcouru plus de 13 000 kilomĂštres et trouvĂ© des foyers pour plus de 1 000 chiens des rues.

Un jour, il a attirĂ© l’attention du photographe amĂ©ricain Stuart Williams, qui a Ă©tĂ© si impressionnĂ© par cette rencontre qu’il a ensuite rĂ©alisĂ© un film sur Edgardo et dĂ©crit ses bonnes actions.

Leur rencontre a eu lieu sur la plage de Oaxaca, dans le sud du Mexique, prĂšs du village de pĂȘcheurs de Mazunte, cĂ©lĂšbre pour son parc national des grandes tortues. Stuart a vu quelque chose d’inhabituel: un homme poussait un chariot dans la chaleur et il y avait des chiens, beaucoup de chiens, tout autour de lui.

Certains Ă©taient montĂ©s sur le chariot, d’autres y Ă©taient attachĂ©s, d’autres encore couraient juste Ă  cĂŽtĂ©. Cet Ă©trange voyageur s’est avĂ©rĂ© ĂȘtre Salva Perros.

Edgardo a dit au photographe qu’il a grandi avec des chiens et qu’il les aime beaucoup. Il a d’abord travaillĂ© dans le mouvement de dĂ©fense des droits des animaux, puis il a pensĂ© Ă  combiner ses deux passions: voyager et s’occuper des chiens errants.

Il a lĂ©gĂšrement modifiĂ© son tricycle, l’a chargĂ© de ses affaires et s’est mis en route vers des endroits oĂč il n’y avait pas de volontaires pour les animaux.

Depuis lors, il a recueilli des animaux errants, les a stĂ©rilisĂ©s et leur a cherchĂ© de nouveaux propriĂ©taires. Peu Ă  peu, de nombreuses personnes dans le pays ont commencĂ© Ă  lui venir en aide. Certains aident en donnant de la nourriture ou de l’argent, d’autres fournissent des soins vĂ©tĂ©rinaires, d’autres encore cherchent des propriĂ©taires pour leurs animaux.

Le bon travail entamĂ© par Edgardo a relancĂ© le mouvement pour le bien-ĂȘtre des animaux au Mexique. Maintenant, il est connu partout et les gens accueillent joyeusement son petit train, lui offrant abri et nourriture.

Like this post? Please share to your friends: