Le photographe n’a pas eu peur de grimper dans le marĂ©cage pour secourir une vie

Les photographes animaliers se donnent beaucoup de mal pour obtenir une photo rare. Mais comme le Polonais Krzysztof Chomich est un vĂ©ritable amoureux de la faune et de la flore locales, il n’a pas hĂ©sitĂ© Ă  se jeter dans la boue marĂ©cageuse jusqu’au cou. Il a fait ça pour aider une crĂ©ature qu’il avait repĂ©rĂ©e loin dans le marais.

Homich se rend souvent dans les marais pour prendre des photos uniques, car ils abritent de nombreux oiseaux magnifiques. Ce jour-lĂ , il accompagnait un collĂšgue lors d’une excursion dans la campagne prĂšs de Swinoujscie.

Pendant qu’il filmait les images, le photographe a surpris un grand oiseau dans le marais, empĂȘtrĂ© dans la boue huileuse, loin de la rive. Les images ont Ă©galement Ă©tĂ© tournĂ©es Ă  l’aide d’un drone, et c’est cette technique qui a aidĂ© l’homme Ă  voir que l’oiseau avait besoin d’aide.

L’oiseau qui se noyait Ă©tait manifestement incapable de s’en sortir par ses propres moyens. L’homme a donc pris la dĂ©cision dĂ©sespĂ©rĂ©e de traverser le marais Ă  pied pour l’aider.

Son ami Chomich a nouĂ© une corde autour de lui, mais il n’est pas certain qu’il aurait rĂ©ussi Ă  sortir le photographe s’il avait commencĂ© Ă  s’enfoncer loin de la rive, l’acte Ă©tait donc bel et bien hĂ©roĂŻque.

Le sauveteur a rĂ©ussi Ă  atteindre l’oiseau en toute sĂ©curitĂ©, le libĂ©rant et le traĂźnant jusqu’au rivage. L’oiseau Ă©tait alors tellement Ă©puisĂ© qu’il ne voulait pas se dĂ©fendre, ce qui lui a facilitĂ© la tĂąche. Ils l’ont mis dans un sac et l’ont emmenĂ© au centre de protection des animaux.

LĂ , ils l’ont lavĂ© avec un tuyau d’arrosage, et Khomich a finalement rĂ©alisĂ© qui il avait secouru – c’Ă©tait un pygargue Ă  queue blanche. Selon les experts, l’aigle Ă©tait trĂšs jeune, pas plus de six mois.

L’oiseau figure dans le Livre rouge comme « espĂšce vulnĂ©rable », l’acte du photographe Ă©tait donc doublement prĂ©cieux. L’aigle a Ă©tĂ© baptisĂ© Icarus et il est actuellement rĂ©habilitĂ© dans la rĂ©serve avant d’ĂȘtre relĂąchĂ© dans la nature.

Like this post? Please share to your friends: