Un retraité a secouru un raton laveur qui est devenu son meilleur ami

Au cours des dix derni√®res ann√©es, l’internet est entr√© dans presque toutes les familles. Les r√©seaux sociaux ont remplac√© la communication r√©elle pour de nombreuses personnes. La vie d’une personne moderne √©volue √† un rythme soutenu en ligne.

Les jeunes, pour se d√©marquer de leurs pairs, pr√©f√®rent ne pas briller par leur savoir, et se teindre les cheveux dans des couleurs √©tranges, se faire pousser les cils, se gonfler les l√®vres… A la recherche de RP, certains √©l√®vent des animaux exotiques.

On ne peut qu’envier la fantaisie de la jeunesse d’aujourd’hui. Ils gardent dans leurs appartements comme animaux de compagnie: ratons laveurs, pythons, l√©zards, ouistitis, chats sauvages … Dans leur qu√™te de la mode, les gens oublient la chose la plus importante: un animal de compagnie n’est pas un jouet, mais un √™tre vivant, qui requiert de l’attention et certains soins.

L’√©t√© dernier, les travailleurs du logement et des services communautaires ont √©lagu√© les couronnes des vieux arbres. Sur un arbre, ils ont d√©couvert un animal intimid√©. Sur la branche se trouvait nul autre qu’un raton laveur. Il est probable que l’animal avait √©chapp√© √† son propri√©taire ou avait √©t√© jet√©.

Lorsque l’animal a √©t√© retir√© (ce qui n’est pas chose facile), le raton laveur √©tait √©maci√©. Il avait grandi en captivit√©, habitu√© √† un mode de vie domestique. L’animal √©tait tout simplement incapable de se procurer sa propre nourriture et de se d√©fendre contre les chiens errants.

Une fois dehors, il √©tait conda mn√© √† mo¬† urir. Les tentatives pour trouver un nouveau propri√©taire ont √©t√© infructueuses. L’animal a √©t√© gard√© dans un mini zoo local pour la premi√®re fois.

Les sp√©cialistes ont d√©termin√© que le raton laveur √©tait tr√®s jeune et qu’il vivait chez lui. Valeriy Andreevich, l’employ√© de la coop√©rative de logement locale qui avait film√© l’animal depuis une branche, l’a recueilli. Gosha a donn√© beaucoup de fil √† retordre √† son nouveau propri√©taire. Mais malgr√© cela, l’homme n’a jamais regrett√© une seule fois d’avoir pris le raton-laveur avec lui.

Valery Andreyevich est veu f.. La Gosha est devenue le meilleur ami de l’homme. Maintenant, ils passent tout leur temps libre ensemble. Quand les coll√®gues demandent √† Valeriy Andreevich comment il vit avec son nouvel animal de compagnie ? Il r√©pond :

C’est agr√©able d’avoir un raton laveur qui vous attend √† la maison, m√™me si ce n’est pas votre femme, mais c’est toujours du bonheur.

Like this post? Please share to your friends: