Les petits poules ont perdu leur mĂšre et refusent de s’alimenter

Les gens ont donc dĂ©cidĂ© de les confier Ă  un chat. Qu’est-ce qui en est ressorti ? Pour certains chats, le choix du petit Ă  secourir ne fait pas grande diffĂ©rence.

Leur instinct maternel est si dĂ©veloppĂ© qu’elles ne regardent pas les diffĂ©rences et ne sont animĂ©es que par un seul but: aider, dĂ©panner, mĂȘme si ce n’est pas le leur.

Une fois, la tonte de la pelouse avec une tondeuse Ă  essence s’est terminĂ©e de la maniĂšre la plus mal heureuse qui soit. Un hĂ©risson e st restĂ© coincĂ© dessous. Le hĂ©risson Ă©tait dans les grandes herbes.

Mais ils ont réussi à voir ses petits. Les travailleurs ont compris que les petits ne survivraient pas sans soins, ils ont donc envoyé les hérissons chez un professionnel.

Mais les spécialistes ont rencontré un problÚme, car les oursons refu saient de manger au compte-gouttes ou de toute autre maniÚre. La situation est devenue plus difficile et plus critique car ils se sont rapidement affaiblis.

Quelqu’un a eu l’idĂ©e de placer les hĂ©rissons avec un pupille local, un chat appelĂ© Musya, qui avait aussi rĂ©cemment mis bas. Les gens ne croyaient pas vraiment que la chatte accepterait les hĂ©rissons.

On pensait qu’elle s’enfuirait ou se battrait avec eux, mais Musya a surpris tout le mo nde dĂšs qu’elle a rencontrĂ© les petits.

D’abord, le chat a soigneusement reniflĂ© tout le mo nde, puis il s’est accroupi sur le cĂŽtĂ©. Les petits hĂ©rissons ont immĂ©diatement couru vers elle et ont commencĂ© Ă  manger avec aviditĂ©.

Le chat e st restĂ© allongĂ© et a regardĂ© tout ça en ronronnant joyeusement. AprĂšs avoir mangĂ©, les hĂ©rissons ont rampĂ© le long du chat, l’explorant avec leur nez curieux, de l’oreille Ă  la queue.

Musya Ă©tait flattĂ©e par cette attention, elle l’apprĂ©ciait beaucoup. Elle a mĂȘme essayĂ© de baigner quelqu’un, mais sans trop de succĂšs. Ainsi, le chat commença Ă  Ă©lever les hĂ©rissons, Ă  les nourrir, et ils grandirent Ă  pas de gĂ©ant.

Musya a réussi à faire ce que les professionnels expérimentés ne pouvaient pas faire avec tous ces flacons, seringues et compte-gouttes. Les petits sont devenus de plus en plus forts, et un jour ils sont allés au zoo.

L’histoire de la vraie maman chat de Musi a fait le tour du mo nde, et partout les gens ont louĂ© et admirĂ© ses instincts maternels.

Like this post? Please share to your friends: